La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

Avril enchanté 31 mars, 2008

Classé dans : j'adore — lavieavec @ 6:35

  Avril enchanté dans j'adore v05514oievu

Ouf ! ce mois de mars que je n’aime pas vient enfin de s’achever. Vive avril ! Et pour bien commencer le mois d’avril, je vous recommande un super livre, pile-poil dans la saison et qui m’a vraiment charmée. Vous connaissez peut-être le film tourné au début des années 90 avec la délicieuse Polly Walker dans le rôle principal. Et bien, replongez vous dans le roman (pas de toute première fraîcheur je vous l’accorde : Elizabeth von Arnim l’a écrit en 1922 …). Dès les premières lignes on est dedans, on voit ce printemps londonien triste, humide et gris et par contraste la splendeur et l’explosion de fleurs au mois d’avril en Italie. Au delà des descriptions d’ambiance et de paysages, on découvre une histoire à la fois drôle et pleine de sentiments où l’on partage tour à tour la vie des différents personnages si contrastés par leur origine et leur caractère. Un très très bon moment je vous assure.

.

Alors, quel meilleur moment que le début du mois d’avril pour lire « Avril enchanté » ?

    1812_enchanted_april dans j'adore

PS : D’après mes renseignements, il a été ré-édité en version poche.

 

 

Gelée d’abricots 30 mars, 2008

Classé dans : Zarbi — lavieavec @ 17:57

  Gelée d'abricots dans Zarbi apricot-full

Il ne s’agit malheureusement pas d’une recette de cuisine , je voulais  juste vous parler aujourd’hui de la gelée noire qui a frappé les vergers d’abricotiers dont notre région est grande productrice. Dans la nuit du dimanche au lundi de Pâques, la température est descendue à -4°C et tous les efforts des agriculteurs n’ont pas pu sauver la récolte. Gros comme des olives, les petits abricots ont été décimés pas le froid. Malgré les « chaufferettes » (sortes de grosses bougies disposées au pied des arbres) allumées en hâte, malgré les petites éoliennes sensées brasser l’air et faire redescendre l’air chaud, malgré l’aspersion d’eau sur les arbres afin « d’enrober » les petits fruits dans des glaçons protecteurs à zéro degré, malgré tous les efforts des agriculteurs qui se sont acharnés toute la nuit, au petit matin 80 % de la production était perdue.

.

Les abricots seront rares et chers cette année… sauf peut-être les abricots qui viennent de l’étranger ?

 

  gelee_gard dans Zarbi

 

 

Critique culino-littéraire… 20 mars, 2008

Classé dans : Fou-dingue,j'adore — lavieavec @ 20:13

  Critique culino-littéraire... dans Fou-dingue 2709624982.08.LZZZZZZZ   51gzhtqLjrL._AA240_ dans j'adore

… Ou littéro-culinaire, je ne sais pas trop comment dire.

J’aime les livres de cuisine qui se lisent comme des romans… c’est rare d’en trouver. Coup sur coup j’en ai découvert deux que j’adore. Très bien écrits, intéressants et contenant des recettes savoureuses.

Le premier s’appelle « Crèmes et châtiments, recettes délicieuses et criminelles d’Agatha Christie » (JC Lattès). Pages après pages, les deux auteurs dissèquent tous les romans d’Agatha Christie, débusquent les passages où l’on parle de nourriture (ils sont très très nombreux) rappellent le contexte de l’histoire et des personnages et donnent la recette. On y découvre ainsi le « yorkshire pudding » du « train de 16h50″, le soufflet froid au citron cher à Hercule Poirot dans « les indiscrétions d’Hercule Poirot » ainsi que les « sandwichs aux figues »  que Miss Marpple découvrit empoisonnés dans « le crime est notre affaire« . Outre les délicieuses recettes « so Bristish » (ou parfois Belges !) on replonge dans l’ambiance d’Agatha Christie grâce à de vieilles photos et de beaux paysages.

Dans le même genre, j’ai découvert « Les Petites Recette modèles, inspirées des romans de la Comtesse de Ségur » (Aubanel). Même principe pour ce livre où l’on découvrira le Fricandeau au pommes rôties de « François le Bossu » ou bien les fraises à la crème fouettée (fatales à Sophie). Là aussi des très belles photos dans le style de l’époque (poupées de porcelaine, vieux jouets en bois…) et des superbes illustrations tirées des premières éditions des livres de la fameuse Comtesse.

Ah, et puis rendons à César … ces deux livres (et donc les recettes) sont des mêmes auteurs : Anne Martinetti et François Rivière.

.

Bon alors, qu’est-ce qu’on mange ce soir ?

 

 

C’est super grave 17 mars, 2008

Classé dans : Je déteste ! — lavieavec @ 20:17

  C'est super grave  dans Je déteste ! leclerc-23770

Aujourd’hui en fin de matinée au boulot, grand discours du Directeur pour nous annoncer la fusion avec un entreprise voisine. Et blablablabla et blablabla, décision du conseil d’administration, nouveaux collègues etc … et tout cela fini avec quelques verres et des petits fours toujours dans ce maudit hall glacé. A 12h45, je me tâte pour savoir si après cet apéro (et vu le peu de temps qu’il me reste) je rentre manger chez moi ou si je saute un repas pour aller faire un peu de shopping. Finalement, je décide de rentrer à la maison. Bien m’en a pris !!! Arrivée devant chez moi, une dame du voisinage m’interpelle et me fait entrer dans sa cuisine : que vois-je ? Mon fils installé à sa table en train de manger des coquillettes et du jambon ! Je tiens à préciser que je ne connais cette dame que de vue, et que mes enfants mangent TOUS LES JOURS à la cantine et ce depuis le début de l’année. Apparemment, suite à un défaut de vigilance de la maîtresse (??!!!!), Petit-Garçon s’est trouvé hors de l’école à 11h30 et, ne sachant pas où aller, il est rentré à la maison à PIED ! (ce qu’il ne fait jamais tout seul : routes à traverser, mauvaises rencontres etc…) Comme j’avais fermé le portail à clé ce matin, il était coincé dehors et il a essayé d’escalader le grillage. C’est à ce moment que cette dame l’a trouvé en pleurs et l’a fait entré chez elle…. Si je n’étais pas revenue à 13h, qu’aurait elle fait ? Est-ce qu’elle l’aurait ramené à l’école ?

Je peux vous assurer que quand je l’ai reconduit à 13h20, j’ai dit 2 mots à la Directrice, qui s’est confondue en excuses en se demandant  ce qui avait bien pu dysfonctionner…

.

Non, mais c’est quoi cette école de dingues ?

 

 

Confusion 13 mars, 2008

Classé dans : Boulot-boulot,Déconnade,Incroyable mais vrai ! — lavieavec @ 21:15

   Confusion dans Boulot-boulot dpc213

Entendu aujourd’hui devant la photocopieuse :

Une secrétaire : – « Ah, ben félicitation ! Et c’est pour quand ? »

Jeune fille du service compta : – « Ben là j’en suis qu’au début du troisième mois ».

La secrétaire : – « Mais, c’est que t’as déjà bien pris ! Faudrait pas que ce soit des jumeaux ! »

Jeune fille du service compta : – « J’en sais rien, j’ai rendez-vous pour l’échographie la semaine prochaine seulement. Mais c’est bien possible parce que ma grand-mère était jumelle ! »

Secrétaire : - »Ah oui, alors c’est ça ! Parce que les jumeaux, c’est connu, ça saute une génération : c’est génital !« 

 

 

atavisme

Classé dans : Zarbi — lavieavec @ 19:36

  atavisme dans Zarbi 101321 

Entendu l’autre jour devant l’école :

Une dame, la trentaine, fort accent de l’Est (ce qui est TRES remarquable chez nous dans le Sud) : - « Et bien moi, ce que je détestais quand j’étais petite, c’était quand mes parents nous emmenaient faire « le tour des villages » : tous les dimanches après-midi, ils nous forçaient à monter dans la voiture, on allait dans un village, on se garait sur la place de la mairie et on faisait à pied « le tour du village ». Je détestais ça ! En plus, dans ces petits villages, les gens derrière leur fenêtre, dès qu’ils voyaient une voiture étrangère, ils soulevaient le rideau et nous suivaient des yeux tout le long de la rue. J’en avais horreur. Et bien aujourd’hui, c’est pareil avec mes filles ! Le dimanche, quand on veut les emmener dans un village, c’est la croix et la bannière. Elles ne veulent pas, elles font la tronche, elles traînent les pieds… C’est tous les week-ends la même histoire ! « 

.

Et vous, c’est quoi les choses que vous détestiez et que vous infligez aujourd’hui à vos enfants ?

 

 

des cookies de rêve !!! 12 mars, 2008

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 18:28

 des cookies de rêve !!! dans Fou-dingue cookie

Mercredi oblige, je vous livre ici la recette des cookies de rêve ! J’ai testé pas mal de recettes, mais celle-ci est vraiment ma préférée. Des cookies croustillants dehors et bien moëlleux dedans, avec un bon goût de chocolat et un arrière parfum de vanille. A manger encore tiède à la sortie du four … le rêve je vous dis !

Alors moi, j’ai un enfant qui aime le chocolat bien noir, et l’autre qui aime le chocolat blanc. Du coup, comme c’est pas plus de boulot, je double toutes les proportions et je fais 2 saladiers de pâte que je parfume (chocolat noir / blanc ou pourquoi pas au lait) à la fin.

  •  Préchauffer le four th 200 °C

  • Dans un saladier mélanger 250 g de farine, 1/2 sachet de levure, 100g de sucre roux, 100 g de sucre blanc, 1 sachet de sucre vanillé et une pincée de sel.

  • Faire fondre au micro-onde 125 g de beurre.

  • Casser un oeuf dans le beurre fondu et battre. Ajouter au saladier de pâte.

  • Dernière opération : on ajoute 100 g de pépites (ou morceaux) de chocolat noir, au lait, ou blanc. Ce qui est très simple et que les enfants adorent (pour la couleur) ce sont les Smarties. Si je mets de chocolat noir, j’ajoute une poignée de noix concassées grossièrement. Avec le chocolat blanc, j’ajoute une poignée de pistaches (Délice !). Avec le chocolat au lait, on peut rajouter des raisins secs…

  • Mettre au four et surveillez bien, 8 minutes devraient suffirE !

 

A votre imagination !

 

 

Poulet Byriani, spécial Sonia 9 mars, 2008

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 21:49

   Poulet Byriani, spécial Sonia dans Fou-dingue bandeau

Recette super compliquée, mais néammoins délicieuse et terriblement parfumée, spécialement pour Sonia, qui n’arrête pas de cuisiner indien depuis qu’elle ne travaille plus.

Alors, on prend son souffle et on va jusqu’à la fin de la recette !

Préparation du riz : Faire chauffer un peu d’huile dans un wok (ou une poêle) y jeter 5 clous de girofle, 5 capsules de cardamome puis 300 g de riz basmati préalablement rincé. Faire revenir 2 minutes, puis ajouter 75 cl d’eau bouillante dans laquelle on aura fait dissoudre 1,5 cube de bouillon de poule. Faire cuire à découvert  jusqu’à absorption complète de l’eau. Aérer le riz avec une fourchette. Réserver.

Préparation des oignons frits : Couper un oignon en rondelles fines et le faire frire jusqu’à ce qu’il devienne bien doré, dans l’huile bien chaude (au fond du wok). Réserver.

Préparation du lait au safran : dissoudre une capsule de safran (ou quelques pistils) dans un verre de lait. Ajouter une cuillère à soupe d’eau de rose. Réserver.

Préparartion du poulet en sauce : Dans une cocotte mettre un peu d’huile et jeter 1 bâton de canelle, 1 cuillère à café de cumin (en graines c’est mieux), 1 feuille de laurier, 4 clous de girofle, les graines de 4 capsules de cardamome, une pincée de noix de muscade. Laisser revenir 30 secondes puis ajouter deux oignons émincés, 2 gousses d’ail hachées, 1 cuillère à soupe de gingembre émincé frais (ou surgelé). Laisser revenir encore quelques minutes. Ajouter 6 blancs de  poulet coupés en morceaux (ou 6 morceaux : ailes, cuisses…) et faire revenir 2 à 3 minutes. Ajouter une boite de tomates concassées, un yaourt nature battu, 2 cuillères à café de Garam Massala et, si vous aimez le « piquant », c’est le moment de mettre une demie cuillère à café de piment fort en poudre (voire une cuillère entière pour une effet « very hot »). Arroser d’un grand verre d’eau et laisser cuire quelques minutes. Ajouter alors 1/2 cuillère à café de paprika, 1 cuillère à café de poivre, et deux cuillères à café de curcuma. Mélanger le tout et faire cuire 30 minutes, jusqu’à ce que le poulet soit bien tendre.

Assemblage final du plat : Lorsque la sauce est réduite, ajouter dans la cocotte le riz cuit, et bien égaliser. Ajouter l’oignon frit en un seule couche. Sur l’oignon, épandre une cuillère à soupe de menthe ciselée, et une cuillère à soupe de feuilles de coriandre hâchées. Arroser tout le plat avec le lait safrané à l’eau de rose. Laisser mijoter 5 minutes en faisant bien attention à ce que cela n’accroche pas. Goûter, rectifier l’assaisonnement (épices, sel, eau de rose … à votre goût !). Servir bien chaud.

Petites variantes : Les principales variantes que j’ai pu trouver pour ce plat sont : l’ajout d’1 cuillère à soupe d’amandes effilées, grillées à la poêle ainsi que 1 cuillère à soupe de raisins secs (à mettre dans la sauce en début de cuisson). On peut mettre aussi  100g d’épinards frais (au même moment que la sauce tomate).

Cependant, la variante la plus importante se trouve à la fin de la recette :  on peut alterner plusieurs couches de riz et de viande (3 couches de riz et 2 couches de poulet en sauce avec des oignons frits entre chaque couche) dans un plat qui va au four th 180 pendant encore 30 minutes (bien vérifier alors que cela ne sèche pas trop !!!) 

Allez, au boulot et régale toi bien Sonia !

  647522-790547 dans Fou-dingue

Il va bien te falloir les 4 bras de Ganesh !!!

 

 

tics-tiques

Classé dans : Déconnade — lavieavec @ 20:25

  tics-tiques dans Déconnade image1782

L’autre jour, nous regardions une émission avec Petit-Garçon. Je fais alors un commentaire sur un homme qui l’on voyait à l’écran et qui n’arrêtait pas de cligner des yeux et de tordre le nez : « Et bien, celui là il est plein de tics ! ». Un peu plus tard, on voit le même personnage danser avec une dame. Petit Garçon s’exclame alors :

 « Celle-là, elle n’a pas peur d’attrapper des puces  ! »

 

 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison