La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Dessert Doudou régressif : la crème de Tapioca 26 novembre, 2008

Classé dans : Fou-dingue,j'adore — lavieavec @ 9:31

   Dessert Doudou régressif : la crème de Tapioca dans Fou-dingue 71966387fleur-vanille-jpg

En ces temps froid, j’ai refait un des desserts préférés des enfants (et des grands aussi) qui réconforte bien. La crème de tapioca à la vanille. Recette hyper simple et très bonne.

  • 1/4 litre de lait
  • 1 gousse de vanille fendue en deux
  • 2 cuil à soupe de sucre
  • 4 cuil à soupe de tapioca

Mettre le lait à bouillir avec la gousse de vanille et le sucre. Jeter alors en pluie le tapioca et faire cuire 7 minutes en remuant de temps en temps.

C’est prêt !

Moi, j’adore le manger juste tiède car en refroidissant, ça fige et ça fait plus genre gateau de riz…

Alors c’est mercredi, faites-vous cette petite douceur !

PS : Au fait, pour les plus récalcitrants (ou ceux qui ont des mauvais souvenirs de cantine), c’est plus classe de dire « Perles du Japon » plutôt que « Tapioca » !

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Mon test de thalasso 12 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 8:37

   Mon test de thalasso dans Je me lance 1a-Thalasso

Avec le froid, la pluie et la grisaille qui reviennent à chaque automne, je ressents toujours le besoin de me reposer, de me ressourcer, de me requinquer. Et chaque année, je me prends à rêver devant les catalogues de thalasso-thérapie. On y voit de couples enlacés qui font de longues promenades au bord de mer, les joues rouges. On y voit aussi de magnifiques salles de restaurant, nappes blanches couverts en argent, avec de mignons petits légumes colorés dans les assiettes. Et surtout on voit des gens langoureusement allongés sur des tables de massage entourés de bougies parfumées, ambiance zen et détente.

Juste ce qu’il me faut.

Cette année c’est décidé, je me lance, je m’inscris moi aussi !

Bon, habiter au bord de la mer ça aide bien, surtout que les frais d’hébergement sont rhédibitoires ! Je me décide donc pour un forfait à la journée, juste pour tester la première fois et j’embarque Mon-Grand-Amour (pas follement « emballé » par l’enveloppement d’algues) afin de me tenir compagnie. Mon forfait comprend un bain bouillonnant aux extraits d’algues, une « grande douche », et un modelage sous affusion d’eau de mer. Mon-Grand-Amour qui n’aime pas les « papouillages » prend seulement le bain bouillonnant et le cours de Gym-tonic en piscine d’eau de mer. Nos forfaits nous donnent un libre accès au hamam, au sauna, à la piscine d’eau de mer chauffée ainsi qu’à la salle de gym.

Bilan de la journée :

Les points positifs : On vous chouchoute, on s’occupe de vous, on vous masse, et on ressort la peau toute douce du hamam et de la piscine d’eau de mer.

Les points négatifs : J’ai été très déçue par le cadre ! Le centre, vieillot, a vraiment besoin d’un grand rafraîchissement. L’ambiance aussi est trop « médicale » à mon goût on se croirait plus en cure thermale qu’en thalasso. Quant au restaurant, il y avait en fait un grand buffet en libre service style « flunch »  en un peu mieux…. Pas de quoi faire rêver, malheureusement.

Curieusement,  c’est Mon-Grand-Amour, très réticent au départ, qui a le plus été ravi de sa journée. Il s’est bien détendu dans son bain bouillonnant et, passé les premières minutes de frayeur en compagnie des mamies dans la piscine, il a beaucoup apprécié le viril cour d’aqua-tonic. Il a même eu du mal à suivre le rythme ! Il a aussi pas mal profité des équipements de la salle de gym, mais n’a pas aimé le hamam ni le sauna qui « l’étouffent ».

Le plus étonnant c’est qu’on ressort complétement crevés, fatigués, vidés par cette journée alors qu’objectivement on n’a pas fait grand chose.

L’année prochaine, je crois que je renouvellerai l’expérience en changeant de centre, histoire de voir si on peut faire mieux.

Allez, vive la thalasso !

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

… et fin ! 11 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 17:09

Dernière pierre à notre édifice (j’allais dire à notre trafic…), nous avons déniché un CAT (Centre d’Aide par le Travail) qui s’occupe de la réinsertion d’adultes handicapés grâce à un atelier de pâtisserie- traiteur et qui possède aussi un petit élevage de volailles et de cochons. Nous avons donc la possibilité d’être livrés toutes les semaines et toujours au bureau, en poulets, canards, pintades, pâtisseries (salées, sucrées), biscuits, viennoiseries, chocolats, confitures, conserves, charcuteries, saucisses, boudins etc… le tout, excellemment délicieux et a des prix défiants toute concurrence !!!

Bilan de notre mutation :

  • Toute la famille roule autant que possible à vélo (surtout Mon-Grand-Amour, héros de la famille, qui part au travail TOUS LES JOURS à bicyclette)
  • Les légumes viennent de l’AMAP toutes les semaines
  • les oeufs, fromages et viande en circuit court avec les éleveurs du coin
  • la charcuterie et les « douceurs » (de temps en temps) du CAT
  • le reste « basique » (farine, sucre, PQ ….) de la superette voisine
  • ah, j’oubliais aussi, on a un lombri-composteur au fond du jardin pour tous nos déchets « organiques ». Grâces à ces gentils vers-de-terre et à d’autres bébêtes, on ne sort plus les poubelles qu’une fois par semaine, et on a notre compost-terreau gratos pour le jardin !

.

Et voilà… je crois bien qu’on est en train de devenir une vraie famille de « Bo-Bos », non ?

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

épisode 4 10 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 18:41

Je ne sais pas si c’est à cause de la crise ou quoi, mais emboîtant le pas à notre AMAP, tout un système de commerce parallèle (j’ai failli écrire de marché noir…) s’est mis en place au boulot. Un Monsieur de la Lozère passe au bureau nous livrer ses oeufs fermiers tous les jeudis. Un autre promène ses fromages des Cévennes le vendredi. Un collègue, qui connaît quelqu’un, qui est en contact avec un éleveur, prend des commandes de veau bio (14 kg) ou de boeuf (17kg) qu’il livre plusieurs fois par an (à vos congels’…!). Un autre s’occupe de la filière « agneau », ainsi on se partage des colis de demi-agneau. On a aussi, une fois par an, la livraison des oignons doux et des pommes des Cévennes qui descendent par camion entier : notre chance est de regrouper sur le même site plusieurs entreprises et administrations, ce qui intéresse nos fournisseurs ! Pour finir le tableau, nous avons  au printemps notre producteur d’asperges vertes et celui qui nous vend ses fraises « tordues« . Bref, je vous le disais une véritable économie parallèle a ainsi été mise en place et il y a toujours, dans la salle commune où l’on prend le café, un bon de commande qui tourne pour tel ou tel produit de saison.

Je me rends compte à présent qu’on arrive quasiment à vivre sans plus jamais retourner au supermarché (sauf pour les produits ultra basiques : farine, sucre etc… merci la superette). Je ne sais pas si cela tiendra longtemps mais pour l’instant ce petit système remporte pas mal de succès : les petits agriculteurs trouvent un débouché à leur production sans intermédiaire et à un juste prix, et nous les « acheteurs » trouvons des produits de qualité, moins chers qu’à carrouf et directement livrés au bureau ! Un luxe !

C’est vrai je le répète, nous sommes aidés par le fait que nous sommes nombreux à commander sur le même site et que ce n’est certainement pas duplicable dans les petites entreprises… quoique ? Mais bon, si vous travaillez à la CAF, à la SECU, dans un Conseil Général ou dans une grande entreprise ce doit être possible aussi !

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

épisode 3 9 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 11:31

Poursuite de ma mutation, lorsqu’un agriculteur du coin nous propose de monter une AMAP avec les collègues du bureau. AMAP : Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. Le principe qu’il nous propose est le suivant : nous achetons à l’avance et pour 6 mois, la totalité de sa production maraîchère et fruitière. En contre partie, il nous livre toutes les semaines au bureau, un panier rempli avec les fruits et légumes qu’il cultive « en bio » cueillis le matin même. Bon, faut être un peu souple pour adopter ce principe : accepter les fluctuations de production, accepter de ne manger QUE des produits de saison (pas de tomates ni de courgettes en hiver !) et uniquement des produits locaux (pas d’ananas, ni d’oranges !). Et puis c’est la surprise toutes les semaines; il faut donc adapter ses menus.

Après un essai cet été, nous avons adopté ce système. Je sais maintenant  d’où vient ce que je mange, et surtout je sais à qui profitent mes sous ! Et franchement recevoir ses légumes au bureau, c’est vraiment quelque chose qui vous simplifie la vie !

…demain la suite …

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

alan sors de mon corps !! (épisode 2) 8 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 17:22

Parallèlement à ça, et suite au vol de notre voiture, nous avons fait le choix (est-ce vraiment un choix quand on voit le prix des voitures et du carburant ?) de fonctionner avec un seul véhicule. Comme les transports en commun ne sont pas top chez nous, cela nous mène à faire pas mal de vélo. Une chance ici : à part quelques hauts quartiers, notre ville est parfaitement plate -ouf !- On s’est rapidement rendus compte que pour aller en ville par exemple nous ne mettions pas plus de temps en vélo qu’en voiture (si on compte le nombre de fois où l’on tourne pour trouver une place de parking). Le seul petit bémol c’est que rien n’est prévu pour les vélos. Très peu de pistes cyclables, des voitures dans tous les sens ce qui rend les déplacements parfois risqués.

Le bilan est quand même positif puisque, avec une seule voiture et comme on n’a pas toujours envie de prendre le vélo, on est obligé de rationaliser nos déplacements.

Au final : grosses économies !

(demain la suite ….)

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Alan*, sors de mon corps !!! 7 novembre, 2008

Classé dans : Je me lance — lavieavec @ 11:35

  Alan*, sors de mon corps !!! dans Je me lance Devil%20vert%20ter

(* Private joke avec mon beau-frère chez qui j’ai entendu pour la première fois parler de « décroissance »)

Une étrange mutation est en train de s’opérer en moi. Ça a commencé par un manque d’entrain certain quand il s’agissait d’aller faire les courses hebdomadaires au supermarché. Déjà, je me chope TOUJOURS le caddie qui roule pas droit, ensuite petit à petit, l’impression d’être un forçat condamné à perpétuité à pousser ce chargement de plusieurs dizaines de kilos chaque semaine. Puis, vint un dégoût insidieux de tout ce qui était proposé dans les rayons, à commencer dès l’entrée par les têtes de gondole : des tas de cochonneries en plastique qu’on nous fait passer pour indispensables, qui sautent dans nos caddies on-ne-sait-comment et qui encombrent tous nos placards pour finir à la poubelle et finalement abandonnés dans une décharge (ou grillés dans un incinérateur… bilan carbone !!!). J’ai commencé à fermer les yeux sur toutes ces saletés, à retenir ma respiration pour aller directement dans les rayons « alimentation » afin de charger mon chariot TOUTES LES SEMAINES avec la bouffe nécessaire (il faut bien manger). Petit à petit cela me fut de plus en plus difficile ; Tout me dégoûtait : la viande en plastique, les légumes fatigués, les gâteaux croulants sous des tonnes de crème et de sucre (je n’y voyais plus que des usines à caries et à cholestérol). Je n’avais plus qu’une envie : m’enfuir en courrant ! Et puis j’avais l’impression d’acheter toujours les mêmes choses : Les mêmes yaourts, les mêmes biscuits, les mêmes tomates cotonneuses à longueur d’année. Je me suis même rendue compte que, profitant des promotions comme-tout-le-monde, il m’arrivait de manger la même chose que SuperSonia au même moment ! L’impression de faire juste partie d’une foule d’automates, gavés de saletés industrielles à qui on demande seulement de consommer, consommer, consommer sans fin. Et la valse des étiquettes ! Toujours plus haut, toujours plus haut !!! Même en faisant attention d’une semaine sur l’autre, mon caddie était toujours plus vide et la note plus salée… J’ai commencé à passer mon tour de course, pour échapper au calvaire du supermarché… mais il faut bien manger et je me retrouvais toujours à la case départ : Dans les starting blocks à 8h30 le samedi matin à pousser ces chariots énormes, hors de prix et pourris. Jusqu’au jour où, y allant pour acheter deux rouleaux de S*palin, trois boîtes de concentré de tomate et un tube de colle, je me retrouve avec un caddie vide et une note de…45 €uros. Problème… Dégoût + impression qu’on me pompe mon portefeuille impunément…

Alors, j’ai voulu consommer autrement.

Au départ ce n’était pas réellement réfléchi, juste l’envie d’échapper à cet enfer d’hypermarché. Je suis donc allée me fournir dans la supérette discount à 400 m de chez moi. Rien de très glamour : les courses ne sont pas devenues une partie de plaisir pour autant, mais pas mal de temps économisé et un peu le portefeuille aussi. Comme il y a beaucoup moins de choix que dans l’hyper, on n’est pas tenté par des choses inutiles. Je ne prends que les basiques : PQ, sucre, farine, beurre, lait… dès qu’on sort des choses balisées c’est vraiment très bas de gamme et pas tentant du tout ! Donc un caddie plus léger et moins cher. Effectivement, cela me fait un peu plus cuisiner : Quand les enfants réclament des cookies, je ne tends plus la main vers une boîte; Je les prépare de mes petites mains. Avantage : Au moins je sais ce que j’y mets. Pareil pour les glaces, les gâteaux etc… Et bien sûr, je n’achète plus rien de « tout cuisiné ».

Pour le reste des courses, juste à l’entrée de la superette il y a une boucherie et un maraîcher. Les légumes y sont bien plus jolis qu’à Carrouf et, ô surprise, un peu moins chers (??? circuits courts ??) . Quant à la boucherie, je réclame exactement ce que je veux et dans les quantités que je veux. En y regardant bien, j’ai retrouvé plein de morceaux savoureux que je ne trouvais plus dans les hypers qui ne présentent que les sempiternels steack-hachés-côtes de porc-pilons de poulets. J’ai recommencé à cuisiner des daubes, des pots- au-feu avec pleins de morceaux à mijoter (très économique en plus… voir ma joue de boeuf).

A suivre….

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Moëlleux au coeur coulant de chocolat blanc 6 novembre, 2008

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 16:20

  Moëlleux au coeur coulant de chocolat blanc dans Fou-dingue visu_12480 

Tout d’abord commençons par  les Mini-Nouvelles :

  • Ce matin les enfants sont retournés à l’école après 10 jours de vacances et de pluie ininterrompue ! Génial !
  • Hier on a ôté la grille anti-pouce de la bouche de Petit-Garçon. Gageons que cette histoire de pouce sucé est loin derrière nous !
  • Notre appareil photo (le troisième, je vous le rappelle, depuis le début de l’année) est tombé en panne. Une histoire de molette… il a été renvoyé par le distributeur je-ne-sais-où pour réparation… donc pour la troisième fois de l’année, nous ne pouvons plus prendre de photos…

Afin de nous remettre de la grisaille ambiante je vous propose ce petit dessert réconfortant. Recette trouvée dans les tablettes de Chocolat Blanc Patissier de Nestlé (et donc photo trouvée sur le site croquonslavie.fr… puisqu’on n’a plus d’appareil… pfffu…)

Coeurs Fondants au Chocolat Blanc (pour 4 personnes)

  • Préchauffer le four t° 220 °C
  • Faire fondre 100g de chocolat blanc avec 50g de beurre et 2 cuil à soupe d’eau au micro-onde
  • Dans un saladier, mélanger 2 oeufs entiers, 25g de sucre et une cuillère à soupe de farine
  • Incorporer le chocolat et mélanger bien
  • Beurrer et bien fariner 4 petits ramequins
  • remplir avec la préparation et enfouir un carré de chocolat blanc dans chacun des ramequins
  • enfourner pour environ 7 minutes (en surveillant bien car la durée de cuisson dépend vraiment de chaque four !)
  • Pour ma part, très grand succès servi avec un coulis de framboises….

.

Alors, ça remonte bien le moral, hein ?

 

 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison