La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

Vérité historique 26 mars, 2014

Classé dans : faut vraiment avoir rien à dire — lavieavec @ 10:51

Afin de rétablir la vérité historique, Fiston me demande de vous préciser que le poteau sur la ligne d’arrivée était carré (ce qui fait, semble-t-il, encore plus mal).

Par ailleurs il m’indique que Fadel se prénomme en fait FADELDIN qu’il faut prononcer :  »Fadel-dîne » et non pas « Fadel-daim » comme le font les profs.

Et tant, qu’on est dans les prénoms, Jolie-Fleur m’indique qu’en troisième, Farès était surnommé « Farès-les fesses » (on se demande vraiment pourquoi….)

 

 

Le meilleur Kébab du monde 25 mars, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 7:40

Le meilleur Kébab du monde dans Collège-Lycée 7908-3final-800

Hier soir, à table, Fiston nous raconte les faits marquants de sa journée au collège :

-       Rô-la-la ! Fadel a pris un rapport pendant la sortie médiévale… Qu’est-ce qu’on a rigolé !

-       Et pourquoi l’ami Fadel a-t-il eu un « rapport » pendant la sortie médiévale ?

-       A cause du kébab !

 Alors là, arrêt sur image, j’essaie de réfléchir et de rapprocher ces deux mots « Kebab » et « sortie médiévale » et je ne vois pas du tout le rapport. Du coup j’encourage Fiston à continuer ses explications :

- On était dans une rue toute pourrite avec la prof de Français et celle d’Histoire, il parait que c’est la seule rue médiévale de la ville, quand tout à coup Fadel a reconnu cette rue et nous a montré du doigt la cahute d’un vendeur de Kebab –« Hé les gars ! Regardez ! Je connais ici : c’est le meilleur Kébab du monde !! ». La prof, qui montrait une arche, n’a pas remarqué Fadel qui commence à discuter avec le vendeur : « Salut Ababou ! Comment ça va chef ! » et il commence à commander « un Grec » avec des tonnes de frites. On avait tous les boules parce qu’on avait drôlement envie de le goûter son sandwich. C’est là que la prof a arrêté de regarder les arches et les voûtes et qu’elle a vu « le Grec ». Elle a piqué une cirse en pleine rue, elle a dit qu’elle allait faire un rapport sur Fadel et elle lui a pris le Kebab. Après on a tous repris le bus et le Kébab il a commencé à couler partout. La prof elle en avait plein les mains, c’était hyper gras ! Et ça sentait vraiment-vraiment fort le mouton dans tout le bus. C’est là que Kelly, qui était assise devant avec la prof, a commencé à avoir mal au cœur. Alors la prof a fait passer le sandwich derrière elle, et du coup on a tous pu goûter un petit bout du Kébab… sauf les derniers qui n’en avaient plus, alors ils ont reniflé l’odeur dans le sac… Tu aurais vu le souk dans ce bus ! Fadel il va certainement se prendre un rapport carabiné et la veille du Conseil de Classe en plus ! Mais tu sais , Maman, Fadel il avait raison, c’était vraiment le meilleur Kebab que j’ai jamais goûté ! Tu crois qu’on pourra y retourner dans cette rue médiévale ?

 

 

Le poteau de la ligne d’arrivée 24 mars, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 19:22

-          Allo ? c’est la maman de Fiston ?

-          Oui

-          Bonjour, ici Mme Jeanjean la prof de gym du collège. Il n’y a rien de grave surtout ne vous inquiétez pas !

(déjà rien qu’en entendant cette phrase, je ne sais pas pourquoi, je ne suis plus du tout-du tout rassurée)

-          Fiston a eu un petit accident pendant la course de cross : sur la ligne d’arrivée il s’est pris un poteau et il est sonné. Il a eu une petite commotion sans doute, mais rien de grave. Il n’a pas perdu connaissance ni rien, mais … il a l’air quand même bien sonné. Alors, j’ai préféré vous appeler au travail pour que vous fassiez attention ce soir s’il vomi ou s’il a mal à la tête vous comprenez ?

-          Euh…  oui…  mais il est où mon fils là ?

-          … et bien … il est sorti…

-          Comment ça sorti ?

-          Ben oui, à 16h30 il est sorti…vous ne venez pas le chercher ?

-          Ben si, telle que vous m’entendez je suis à la fois au bureau et à la fois à la sortie du collège…

-           ??

-           Vous voulez me dire que mon fils, qui a eu une « petite » commotion comme vous dites,  et qui est « sonné » se retrouve en ce moment dehors, dans la rue, tout seul et il rentre à pied… ???

-          Je voulais juste vous prévenir de ce qui s’était passé… appelez-moi demain pour me donner des nouvelles… BIP-BIP-BIP

 

 

Farès et Sofiane 18 mars, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 18:38

Farès et Sofiane dans Collège-Lycée

Farès a eu un bébé.

Fiston nous avait rapporté cette rumeur qui circulait dans le collège, mais personne n’y croyait.
Dernièrement Jolie-Fleur a croisé Farès en scooter et c’est lui-même qui lui a annoncé la naissance de son fils, Sofiane, au mois d’aout dernier, alors qu’il sortait juste de 3ème.
Fiston (très « traditionaliste ») demande à Jolie-Fleur si Farès et Béverley vont se marier.
- C’est pas possible ils ont pas l’âge, ils n’ont que 16 ans tous les deux…
- Mais du coup, Farès il travaille pour élever son fils ?
- Non, il ne peut pas … il sait pas lire.
- Quoi ? Il ne sait pas lire ? lui demandais-je; Il a été à l’école du CP à la troisième et il ne sait pas lire ?
- Et bien quand il était dans ma classe en 4ème, il ne faisait aucun devoir et ne rendait aucune interro. Mais du moment qu’il ne foutait pas le bo… le bazar, les profs le laissaient tranquille au fond de la classe. Tous les profs, sauf … le prof de math qui a dit un jour : « Dans ma classe, on ne laisse personne au bord du chemin, on avance tous ensemble ». Il a dit que Farès était aussi intelligent que tout le monde et qu’on allait tous l’aider et le remotiver. Il l’a appelé au tableau et lui a dit que c’est lui tout seul qui ferait l’exercice et que tout le monde allait l’aider. C’est là qu’il lui a demandé de lire l’énoncé et qu’on s’est aperçu qu’il n’arrivait pas à le lire.
- Et alors, il s’est passé quoi ?
- Ben le prof lui a dit de se rasseoir
- Et ensuite ?
- Ben comme il avait déjà redoublé, il est passé en troisième
- Et en troisième … ??
- En troisième il a rencontré Beverley qui était de l’autre collège. Elle l’attendait toujours à la sortie des cours… Et puis, à la fin de la troisième, aucun lycée n’a voulu son dossier tout pourri et comme il venait d’avoir 16 ans, aucune école n’était obligée de le prendre
- Et Beverley ?
- Ben elle, elle était aussi en 3ème et elle a arrêté l’école pour s’occuper de Sofiane.

Du coup, je pense à Sofiane et je me dit que c’est un drôle de départ dans la vie…

 

 

 

 

Mousse au chocolat 4 mars, 2014

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 17:07

Mousse au chocolat dans Fou-dingue 10105905276_5c1898d722_z

Une grosse grosse envie de MOUSSE AU CHOCOLAT !

Celle-ci est ma préférée, il me semble que c’est une ancienne recette de Cyril Lignac. C’est un peu long et technique, mais c’est VRAIMENT la meilleure. Je pense que c’est justement parce qu’il n’y a pas de blancs d’oeufs qui, à mon avis, donnent trop un goût  »oeuf cru » (pas très agréable) aux mousses classiques.

Ingrédients :

  • 300g de chocolat noir
  • 400g de crème fleurette très froide
  • 40g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d’eau
  • 4 jaunes d’oeufs

Pour toute la recette j’utilise un batteur électrique.

Fouetter la crème, il faut qu’elle soir ferme et légère

Faire fondre le sucre et l’eau sur feu doux. Dès l’ébullition retirer du feu (le sucre NE DOIT PAS colorer)

Fouetter les jaunes d’oeufs jusqu’à ce qu’ils soient légers et onctueux. Ajouter petit à petit le sirop de sucre chaud, continuer à fouetter jusqu’à ce que le mélange prenne du volume et soit tiède.

Faire fondre le chocolat (au micro-onde en remuant et en faisant très très attention). Incorporer le chocolat (tojours au batteur) aux jaunes d’oeufs. Lorsque c’est bien mélangé, ajouter à la main la crème fouettée.

On peut la manger telle quelle, mais je la préfère quand elle est prise après quelques heures au frigo.

C’est le double de travail, mais ce que j’aime par dessus tout, c’est de faire en plus de la mousse au chocolat blanc et de mettre deux couches verticales des deux mousses dans un même verre. DESSERT PARFAIT !

 

 dans Fou-dingue

Pour la mousse au chocolat blanc c’est la même recette mais les proportions changent : 300g de chocolat blanc, 500 g de crème fleurette, 30 g de sucre, 1,5 cuil soupe d’eau, 4 jaunes d’oeufs.

Vous m’en direz des nouvelles !

 

 

 

Vacances… j’oublie tout ! 3 mars, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 19:02

Vacances... j'oublie tout ! dans Collège-Lycée can-stock-photo_csp3193306

Les vacances scolaires sont enfin arrivées, il était temps. Les élèves paraissaient énervés par 8 semaines non-stop depuis Noël. Les derniers jours ont été chauds : au collège, Salima a traité Fadel de « sale arabe ! » ce qui lui a valu une exclusion de cours et un passage (avec Fadel, qui avait aussi répondu des noms d’oiseaux) chez la CPE. Au lycée, pendant le cours d’Histoire, Anaïs très énervée par Maxime, a hurlé « Sale p*d*, va te faire enc*ler !! ». La prof n’a pas eu le temps de l’exclure car, sur ces vertes paroles, Anaïs a claqué la porte.

Le conseil de classe de Jolie-Fleur a eu lieu, celui de Fiston sera dans un mois (!!??). Je n’épiloguerai pas sur les profs qui parlent du « groupe classe » comme d’un seul individu. En disant : « la classe est comme-ci, la classe est comme ça… » je leur ai juste fait remarquer qu’ils n’aimeraient pas que je dise : « les Profs de cette classe sont comme-ci ou comme-ça ». S’il y a des problèmes avec certains élèves, il faut les identifier et les traiter individuellement et non pas dire « C’est une classe paresseuse, insolente ou bavarde… ». ça m’a hérissé !

Encore quelques jours au travail puis nous irons prendre l’air et faire le plein de repos afin de ré-attaquer le troisième trimestre en grande forme. C’est la dernière année où nous serons tranquilles sans échéance ni examen pour les enfants (5ème, 2nde..; c’est cool m’ont-ils dit).

Bonnes vacances à tous, profitez-bien de vos jours de congés si vous en avez !

 

 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison