La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

Mouna de Pâques 19 avril, 2014

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 9:48

Une remise à l’honneur de saison.

Aller ! Faut que j’aille m’y mettre !

    Mouna de Pâques dans Fou-dingue 

Chez nous, la tradition de Pâques c’est ça.

Recette de la Mouna de Pâques :

Alors il vous faut 500g de farine spéciale brioche (en supermarché) et un sachet de levure de boulangerie. 

  • Casser 3 oeufs dans un verre doseur
  • Ajouter 2 cs de pastis et 2 cs de rhum
  • ajouter le lait jusqu’à 300 ml
  • Mettre de tout dans la machine à pain, ou dans un saladier
  • Ajouter 500g de farine, 60g de sucre, 120 g de beurre en petits morceaux, 1 cc de sel et le sachet de levure
  • Râper à la râpe à gros trous (si possible) le zeste de trois oranges non traitées (sinon mettre 3cc d’extrait d’orange)
  • Démarrer la machine à pain, programme « pâte ». Si vous n’avez pas de machine à pain, c’est le moment de pétrir à la main comme un malade, le plus longtemps possible et ensuite de laisser reposer une heure.
  • Lorsque le programme « pâte » est fini (ou après l’heure de repos) reprenez votre pâte, divisez la en deux, et façonnez deux belles miches que vous mettez à nouveau à reposer pendant une heure.
  • Allumer le four thermostat 180 °C
  • Après le deuxième repos, badigeonner les Mounas de jaune d’oeuf, faire une incision en forme de croix avec une lame fine, saupoudrer de sucre en grain et de graines d’anis.
  • Faire cuire 20 à 25 minutes. Attention, si les Mounas colorent trop, baissez la température et recouvrez d’un papier d’alu.

.

Allez, Joyeuses Pâques !!!

 

 

Je suis fan 17 avril, 2014

Classé dans : On réfléchit — lavieavec @ 6:38

Je suis fan dans On réfléchit 8966338

Le dernier devoir sur table de Français de Jolie-Fleur consistait à écrire une lettre à l’un des personnages  du roman : « La mort du roi Tsongor » (de Laurent Gaudé, Prix Goncourt des Lycéens). Jolie-Fleur choisi d’écrire à la fille du roi :

Samilia,

Il y a bien longtemps que tu es partie. Que tu as quitté une citée meurtrie par la guerre et la haine. Le monde a changé; le monde t’a oubliée. Dans cette guerre, ta vie a été sacrifiée. Je t’admire car toi seule a eu le courage de renoncer. De renoncer à lutter contre ton propre sans, le sang des Tsongor.

Tu es partie avec pour seul bagage le voile noir du deuil. Tu es restée fidèle à ton père durant toutes ces années alors qu’une guerre à tes pieds faisait rage et détruisait sa famille, sa cité. Le roi Tsongor aussi s’est sacrifié. Mais cette lettre ne lui est pas destinée.

Malgré tout cela, je te hais. Je te hais pour avoir engagé cette guerre. Pour avoir détruit la cité de ton père. Pour avoir déchiré ta propre famille ! Bien-sûr nous savons que tu ne le souhaitais pas, que tu aurais voulu l’éviter. Mais cette guerre a été déclenchée pour toi et à cause de toi. Et pour avoir détruit tant d’hommes, tant de familles et tant de beauté,  je te hais.

Sais-tu que ton frère a bâti un palais pour toi ? Qu’il cherche à te retrouver ?

Cherche-le à ton tour et reconstruisez ensemble vos vies.

Malgré toute la haine que j’ai pour toi, je t’admire Samilia et je te souhaite de te reconstruire.

Jolie-fleur

 

 

 

 

Avis de Mistral 16 avril, 2014

Classé dans : On sort — lavieavec @ 18:35

Avis de Mistral dans On sort

Samedi dernier, les enfants voulaient inviter leurs copains au cinéma puis camper dans le salon. Nous voilà donc réquisitionnés pour amener toute la petite troupe à la séance de 20h. Les uns pour voir « Divergente » les autres  « Noé ». Et nous, pour patienter, nous avons pris des places pour le film qui était à peu près à la même heure : « Avis de Mistral » avec Jean Reno .

Alors, comment dire… Si à la lecture du titre vous n’avez pas compris que le film se passe dans le SUD, et bien, dès la première scène, plus de doute possible : « Ô Magalie ! Tu viens boire aveque nous un passeutisseu ! » avec un mauvais accent exagéré (style l’accent des parisiens qui ne savent pas prendre l’accent du sud). Et les clichés s’enchaînent ainsi à longueur de film : dans le sud c’est bien connu les téléphones portables des parisiens ne passent pas, et le wifi est inconnu. Alors on s’ennuie, du coup on mange tôt le soir (c’est sûr, sorti de Paris, y’a rien à faire) et donc logiquement, le matin on se lève avec les poules. Ah ! et le manger est TOUJOURS à l’ail (horreur des parisiens quand ils s’en rendent compte !). Bien sûr,  on joue à la pétanque  (TOUT LE TEMPS) et on va voir l’OM. Et il fait chaud ! Il fait chaud-il fait chaud-il fait chaud, répètent les parisiens en boucle. Pour bien montrer que le Mistral souffle tout le temps (ils ont vraiment dû investir dans des ventilateurs géants) il y a sans cesse des plans sur la lessive étendue à l’ancienne devant les champs (d’oliviers bien-sûr). N’oublions pas qu’il y a des moustiques, et des courses de taureaux et la Camargue (au pied du Ventoux… on n’est pas à une incongruité près). Et enfin quand ils font le tour du Ventoux à vélo, forcément ils rencontrent … Michel Drucker (Râââ achevez-moi). Ajoutez à cela un scénario d’une faiblesse à la limite de l’ennui (parfois dépassé) et des acteurs qui jouent mal (désolé Jean Reno)… Aucune histoire, aucune accroche. Un enchaînement de banalité. A la limite ça aurait pu faire une série télévisée française du jeudi soir (50 minutes par épisode) dans le style du machin au camping… mais guère plus.

Et quand je vois le prochain film français  qu’on nous vante partout (sorti aujourd’hui) « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu », je crains là aussi l’amas de cliché (le couple catho-coincé-cul-béni, raciste et antisémite). Du coup, avec Jolie-Fleur on s’est regardé « La Vérité » de Clouzot, et là c’est VRAIMENT autre chose ! Et le film n’a même pas mal vieilli…

A quand un nouveau bon film français ?

 

 

C’est Carnaval ! 9 avril, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 17:39

Mardi, le lycée Ferdinand Bonheur organisait un grand carnaval avec défilé et tout et tout. Jolie-Fleur était aux anges ! Elle s’est déguisée en hippie 1968 : grande jupe longue, couronne de fleur dans les cheveux, petites lunettes rondes et… joint à la bouche toute la journée (élément du déguisement dont elle s’était bien passé de me parler…). Les photos de ses copains sont superbes ! Quelle imagination ! Il y avait toute une bande de télétubbies (les 4 !), un Obélix, deux 118-218, Mario et Luiggi (trop bien faits), des travelos (plein !), huit minions, des écossais, un sumo, des pom-pom girls, des flics, des militaires, un homard (génial). Une mention spéciale pour Simon de la classe de Jolie-Fleur qui était déguisé en … pot de Nutella. Très très bien fait, avec l’étiquette, le code barre, le couvercle etc… par contre, le pauvre Simon ne pouvait pas s’assoir, alors en cours, il était obligé de poser « le pot » sur la chaise à coté de lui. C’est finalement une classe de Terminale qui a gagné le concours du meilleur déguisement par équipe. TOUTE la classe était déguisée en Tetris et avec la musique, ils faisaient une chorégraphie où ils s’emboitaient tous. Trop génial !

Les profs aussi étaient déguisés. La prof d’Histoire (qui était en cycliste) a raté le défilé. « C’est dommage, Madame, que vous ne soyez pas venue voir le défilé ! » se désolent les élèves. « C’est juste au moment où je suis partie pisser » répond, très classe, Mme Prof d’Histoire…

 

 

Rugby

Classé dans : faut vraiment avoir rien à dire — lavieavec @ 6:46

Rugby dans faut vraiment avoir rien à dire jouer_plaisir

Cela fait maintenant 5 ans que Fiston est inscrit à l’école de Rugby. Cette année, les entraîneurs lui ont proposé d’intégrer l’équipe N°1 du Club et de participer ainsi à des matchs dans tout le  Grand Sud. A ma grande surprise, Fiston a refusé, préférant rester dans l’équipe N°2 qui ne fait que des tournois locaux. Il n’a pas envie -nous dit il- de passer ses week-ends à faire des centaines de kilomètres pour parfois n’être que remplaçant. Il préfère être dans les « bons » de l’équipe 2. Nous lui laissons donc  faire son choix.

Cependant, lors du dernier entraînement, Mon-Grand-Amour prend des nouvelles des résultats de l’équipe 1 auprès du papa de Stéphane. Le dernier déplacement s’est mal passé. Le Grand Paul (qui à 11 ans en paraissait déjà 15…) et qui est un des maillons forts de l’équipe, a été vachement blessé à Narbonne par un vilain geste lors d’un placage. L’arbitre n’a rien sanctionné, mais le Grand Paul ne rejouera sans doute pas d’ici la fin de la saison (et moi, dans mon fort intérieur, je me dit qu’heureusement Fiston a refusé d’intégrer cette équipe dangereuse…). Mais ce n’est pas tout : un perfide Narbonnais lors du « serrage des mains » à la fin du match a soufflé dans l’oreille de Stéphane que c’était une équipe de PD… et ça, c’est pas du tout le genre de chose qui plait à Stéphane… qui lui a mis directement « un pain » (dixit le papa). S’en est suivi une bagarre générale sur le terrain. Une fois la bagarre terminée, les Narbonnais ont encore fait quelques vilains gestes à l’adresse des papas dans les tribunes qui huaient… J’imagine d’ici le tableau…

Bientôt toutes les équipes partiront pour un tournoi international en Italie. Gageons que les italiens sont un peu plus fair-play…Moi qui croyait que c’était une sport de gentlemen…

 

 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison