La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

Fight 21 octobre, 2011

Classé dans : Boulot-boulot,Je déteste ! — lavieavec @ 6:47

    Fight dans Boulot-boulot

Il était temps que les vacances arrivent ! Au bureau les esprits sont échauffés. Hier matin, sur le parking deux employés (un femme et un homme qui partagent le même bureau !) se sont copieusement insultés (je vous passe les jurons). La première est directement remontée dans sa voiture et est rentrée chez elle, le second, blême, est quand même monté au bureau pour en repartir aussi sec. Bilan : plus personne à ce poste durant toute la journée ! Alors, sachant qu’il s’agit des deux seuls comptables de l’entreprise :

Vous croyez qu’on sera payés à la fin du mois ?

 

 

Lavage de cerveau 17 juin, 2011

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 19:00

    Lavage de cerveau dans Boulot-boulot cerveau2

Désolée de ne pas être un peu plus présente sur mon blog ces derniers temps mais il faut dire que j’ai subi un méchant lavage de cerveau ces derniers jours. Je m’explique : notre Directeur a inscrit les 10 cadres de l’entreprise (je suis la plus jeune) à une formation intitulée : « Repositionnement de la fonction managériale »… J’ai donc  subi pendant trois jours tout ce que j’adore :

  • Un formateur avec des phrases convenues qui prononce à tour de bras  les incontournables  »chronophage », « décloisonnement », « stratégie », « transversalité »… à vous en donner la nausée

  • l’utilisation permanente du METAPLAN

  • la présence 80% de cadres masculins

  • et, après avoir fait du mal aux mouches pendant trois jours, on a toujours rien réglé ni avancé sur nos problèmes (même si on a atteint -dixit le formateur- « l’espace solution » en fin de dernière journée).

.

Ah ! heureusement voilà le week-end !

 

 

Vortex 8 février, 2011

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 19:35

Vortex dans Boulot-boulot vortex_dr_01

ça vous le fait vous aussi l’impression parfois au travail d’être prise dans un vortex d’emmerdements… ?

Euh… c’est par où la sortie déjà ?

 

 

mortel boulot 24 février, 2010

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 21:21

   mortel boulot dans Boulot-boulot couloir-hosto

En ce moment, c’est mortel au bureau. Y’a personne cette semaine, à croire que tout le monde est parti au ski (comme quoi c’est pas trop la crise quand même!).

Le Dirlo est venu faire son tour dans mon couloir ce matin. On n’était que trois ! Il avait pas trop l’air joasse (genre : « Y‘a personne qui fout rien dans cette boîte ! »). Il a dit « c’est lugubre ici ! » et il a allumé le néon du couloir.C’était pas tellement plus gai !

.
Et vous, racontez moi où vous êtes partis ou si vous aussi vous gardez la boutique… ça me distraira !

ps : Et vous le croirez pas, mais notre ordi est ENCORE en panne. Toujours la même panne depuis des mois et personne n’y comprend rien. AU SECOURS !!!

 

 

Démasquée 17 août, 2009

Classé dans : Boulot-boulot,Incroyable mais vrai !,j'adore,Richesse — lavieavec @ 18:17

Aujourd’hui reprise du boulot… RÂÂÂÂ !!!!!!!!!

Et qu’est ce que je vois, sur le chemin de mon travail, à à peine un kilomètre de chez moi ? Un tag géant sur un mur qui dit ceci :

cimg4032bis.jpg

 

Ah ! Finalement ça vaut le coup de reprendre le travail !!!

MERCI !!

 

 

Le niveau monte … 20 mars, 2009

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 7:03

Le niveau monte ... dans Boulot-boulot degre

L’autre jour, je croise au travail une personne du secrétariat et je lui dit :

- »Tiens, ce week-end j’ai rencontré une personne qui m’a dit qu’elle était ta cousine »

- »Ah, bon ? Andrée, oui c’est ma cousine germaine »

- « Ah ben alors vous avez le même grand-père !  » lui dis-je.

- »Non, non, c’est nos pères qui étaient frères »

Là, je sais bien que c’est le moment de la conversation où J’AURAI DU laisser tomber, mais y’a des fois vraiment où j’ai du mal à laisser passer … Aussi j’ajoute :

- »Oui, c’est bien ça, vous avez le même grand-père ».

Elle répette plus fort en détachant bien les mots, comme si je n’avais pas entendu ou que j’étais sourde : « Non ! je te dis que c’est nos PERES qui étaient FRERES ! »

- »C’est donc que vous avez le même grand-père… » Ajoutai-je en A-R-T-I-C-U-L-A-N-T moi aussi (non mais…)

Et là, miracle, elle plisse les yeux longuement réfléchi plusieurs secondes, faisant appel à toute sa mémoire… et elle lâche :

« La Grand-Mère oui je me souviens qu’on avait la même, même qu’on allait chez elle… mais le Grand-Père ça …je peux pas te dire… je ne me rappelle plus :  j’étais trop petite ! »

 

 

 

Arithmétique 19 mars, 2009

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 19:46

   Arithmétique dans Boulot-boulot shadok10

L’autre jour, à l’heure du déjeuner au travail, une secrétaire nous annonce que, pour ses dix ans de mariage, elle a acheté des places pour aller au concert de Johnny. Du coup tout le monde y va de son commentaire : et toi t’es mariée depuis combien ? et toi ? et toi ? Arrive mon tour et je dis : « ça fait dix neuf ans que j’ai rencontré mon mari… (et là je réalise tout à coup : ) la moitié de ma vie !!! »

Toutes les paires d’yeux se tournent alors vers moi :

- « Mais, t’as quel âge ? »

 

 

Confusion 13 mars, 2008

Classé dans : Boulot-boulot,Déconnade,Incroyable mais vrai ! — lavieavec @ 21:15

   Confusion dans Boulot-boulot dpc213

Entendu aujourd’hui devant la photocopieuse :

Une secrétaire : – « Ah, ben félicitation ! Et c’est pour quand ? »

Jeune fille du service compta : – « Ben là j’en suis qu’au début du troisième mois ».

La secrétaire : – « Mais, c’est que t’as déjà bien pris ! Faudrait pas que ce soit des jumeaux ! »

Jeune fille du service compta : – « J’en sais rien, j’ai rendez-vous pour l’échographie la semaine prochaine seulement. Mais c’est bien possible parce que ma grand-mère était jumelle ! »

Secrétaire : - »Ah oui, alors c’est ça ! Parce que les jumeaux, c’est connu, ça saute une génération : c’est génital !« 

 

 

Champ lexical 28 janvier, 2008

Classé dans : Boulot-boulot — lavieavec @ 20:07

  Champ lexical dans Boulot-boulot 316188010

Quand j’ai commencé à travailler, je me suis rendue compte qu’il y avait vraiment un jargon spécifique à mon métier. Comme tous les métiers je suppose : les médecins, avec leur « hyperthermie » pour caractériser une simple fièvre,  les instits avec le fameux « outil scripteur » que j’ai découvert avec délice pour parler d’un vulgaire stylo. Contrairement à ces exemples, chez nous ils s’agit moins de vocabulaire technique que d’espèces de modes qui régissent l’apparition et la fréquence d’utilisation des mots. Je m’explique. Au début des années 2000 est apparu dans mon service l’emploi (à tout bout de champ) du terme « usine à gaz » (prononcé ici usine à gasse) pour qualifier quelque chose de complexe. J’ai vu ensuite, au fur et à mesure des années, fleurir les savoureux « retoquer » ainsi que le très usité « réduire la voilure« . A noter l’importance de l’ordre chronologique d’apparition de ces expressions : Tout d’abord, on montait des projets qui étaient de véritables « usines à gasse », quelques temps après ces projets étaient donc « retoqués » et bien évidemment il nous fallait alors « réduire la voilure ».

En ce moment, ce qui a la faveur de ma direction, c’est « protéiforme » c’est à dire : en forme de protéine. Il faut qu’on fasse des propositions « protéiformes », des projets « protéiformes », ainsi nous aurons peut-être un avenir « protéiforme »…

ça c’est pour ma direction (qui affectionne aussi la comparaison avec les dinosaures : à laréunion de fin d’année nous avons eu droit à un quart d’heure sur le thème « s’adapter ou disparaître »). Du côté de mes subalternes, on est plus terre à terre mais non moins poétique dans l’invention. J’ai découvert ici le fabuleux « fougasse » qui remplace le très traditionnel (et bien plat) « biscuit ». Exemple : « Pour la formation, il est arrivé un groupe de 10 personnes, heureusement j’avais quelques fougasses » (c’est à dire qu’il avait un peu préparé sa formation et qu’il n’est pas resté sec… il avait des biscuits…heu, non des fougasses !). Il y a eu aussi, au secrétariat, une petite mode avec « quicon » (orthographe incertaine) : « Elle a pas pu être là, alors qui c’est qui y est retourné ? C’est quicon ! » ou bien « Elle est malade, du coup c’est qui qui va faire le standard ? et ben, c’est encore quicon ! » (en général, c’est toujours pour déplorer la défection d’une collègue…).

J’avoue que j’ai mis longtemps à comprendre le sens de ce mot… le con résonnait trop.

.

Et vous, vous avez aussi des modes dans les expressions employées à votre boulot ?

 

 

Et mourir d’ennui ! 4 décembre, 2007

Classé dans : Boulot-boulot,Je déteste ! — lavieavec @ 19:04

Et mourir d'ennui ! dans Boulot-boulot gargouille

On dit parfois que certaines réunions sont assommantes. Pour ma part je suis persuadée qu’elles peuvent même tuer.

Mourir d’ennui… C’est ce qui a failli m’arriver cet aprem a devoir faire semblant d’écouter des gens qui eux-même s’écoutent parler… Quelle perte de temps ! Quel ennui ! Quel manque de productivité… tout cela pour flatter l’ego de certains !

Tiens, ça me rappelle quelque chose

.

AU SECOURS  !

.

PS : Et re-belote vendredi 14 avec la « Réunion annuelle du personnel » !!!!

 

 

12
 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison