La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

Avis de Mistral 16 avril, 2014

Classé dans : On sort — lavieavec @ 18:35

Avis de Mistral dans On sort

Samedi dernier, les enfants voulaient inviter leurs copains au cinéma puis camper dans le salon. Nous voilà donc réquisitionnés pour amener toute la petite troupe à la séance de 20h. Les uns pour voir « Divergente » les autres  « Noé ». Et nous, pour patienter, nous avons pris des places pour le film qui était à peu près à la même heure : « Avis de Mistral » avec Jean Reno .

Alors, comment dire… Si à la lecture du titre vous n’avez pas compris que le film se passe dans le SUD, et bien, dès la première scène, plus de doute possible : « Ô Magalie ! Tu viens boire aveque nous un passeutisseu ! » avec un mauvais accent exagéré (style l’accent des parisiens qui ne savent pas prendre l’accent du sud). Et les clichés s’enchaînent ainsi à longueur de film : dans le sud c’est bien connu les téléphones portables des parisiens ne passent pas, et le wifi est inconnu. Alors on s’ennuie, du coup on mange tôt le soir (c’est sûr, sorti de Paris, y’a rien à faire) et donc logiquement, le matin on se lève avec les poules. Ah ! et le manger est TOUJOURS à l’ail (horreur des parisiens quand ils s’en rendent compte !). Bien sûr,  on joue à la pétanque  (TOUT LE TEMPS) et on va voir l’OM. Et il fait chaud ! Il fait chaud-il fait chaud-il fait chaud, répètent les parisiens en boucle. Pour bien montrer que le Mistral souffle tout le temps (ils ont vraiment dû investir dans des ventilateurs géants) il y a sans cesse des plans sur la lessive étendue à l’ancienne devant les champs (d’oliviers bien-sûr). N’oublions pas qu’il y a des moustiques, et des courses de taureaux et la Camargue (au pied du Ventoux… on n’est pas à une incongruité près). Et enfin quand ils font le tour du Ventoux à vélo, forcément ils rencontrent … Michel Drucker (Râââ achevez-moi). Ajoutez à cela un scénario d’une faiblesse à la limite de l’ennui (parfois dépassé) et des acteurs qui jouent mal (désolé Jean Reno)… Aucune histoire, aucune accroche. Un enchaînement de banalité. A la limite ça aurait pu faire une série télévisée française du jeudi soir (50 minutes par épisode) dans le style du machin au camping… mais guère plus.

Et quand je vois le prochain film français  qu’on nous vante partout (sorti aujourd’hui) « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu », je crains là aussi l’amas de cliché (le couple catho-coincé-cul-béni, raciste et antisémite). Du coup, avec Jolie-Fleur on s’est regardé « La Vérité » de Clouzot, et là c’est VRAIMENT autre chose ! Et le film n’a même pas mal vieilli…

A quand un nouveau bon film français ?

 

 

Les garçon et Guillaume à table 27 novembre, 2013

Classé dans : On sort — lavieavec @ 16:14

   Les garçon et Guillaume à table dans On sort

Troisième sortie en quelques jours (ce doit être le froid…), nous sommes allés voir le film de Guillaume Gallienne qui raconte sa vie et surtout son enfance et sa jeunesse. Le cinéma affichait « comédie tout public », et certaines critiques annonçaient même « la comédie de l’année ». Bon alors, tout d’abord ce n’est pas du tout une comédie, ce serait plutôt une « comédie dramatique » si on veut bien accepter cette nuance. En effet, même si certaines situations prêtent à sourire, le film laisse tout de même un grand malaise, tant on se dit que ce garçon a dû beaucoup souffrir pendant plus d’une vingtaine d’année. Et l’empathie que l’on développe à son égard, nous laisse  tristes et circonspects (« L’inverse de la cage aux folles » quoi). Ensuite ce n’est pas DU TOUT « tout public » et je pense même que si c’était passé à la TV il y aurait eu une interdiction aux « -12ans ».

Reste tout de même un film très intéressant, bien joué (Gallienne trust tous les rôles… ou presque), et qui nous fait poser beaucoup de questions en tant que parents et qui nous ouvre les yeux sur tout ce que nous pouvons induire inconsciemment (et en pensant bien faire) sur le comportement de nos enfants.

Allez, à table !

 

 

Quai d’Orsay 17 novembre, 2013

Classé dans : On sort — lavieavec @ 18:55

Quai d'Orsay dans On sort 21040497_20130917180148438

Nous rentrons juste du cinéma où nous venons de voir le film « Quai d’Orsay ». Une heure trente de rigolade du début à la fin. Il s’agit de la caricature du fonctionnement du ministère des affaires étrangères et de son ministre (Thierry Lhermitte fantastique, il joue super bien le rôle de Villepin). Chaque réplique est drôle : ça sent le vécu ! ça va à cent à l’heure, on a envie de rester dans la salle pour voir une deuxième fois le film et apprécier tous les dialogues. Il parait qu’à l’origine c’est une BD.

En ces temps un peu moroses, si vous voulez passer un (très) bon moment : allez voir « Quai d’Orsay ».

Et mercredi (jour de sortie) nous irons voir « Les garçons et Guillaume à table ! »  avec Guillaume Gallienne dont Cannes a dit le plus grand bien ! Quant à Jolie-Fleur elle s’est inscrite à l’avant première d’ « Hunger Games II : l’embrasement » (tout un programme!). Malheureusement, c’est en même temps que la cérémonie de remise des diplômes du Brevet… A savoir si elle sera sortie à temps …

 

 

Le majordome 21 septembre, 2013

Classé dans : On sort — lavieavec @ 8:20

   Le majordome dans On sort 144882

Dimanche dernier, sur les conseils de la prof d’anglais, j’ai accompagné Jolie-Fleur pour voir (en VO of course) le film BUTLER (Le majordome). Il nous a d’abord fallu trouver une salle qui passe le fim en VO ce qui n’est pas évident ici. Ensuite, même si le film est assez long (plus de deux heures me semble-t-il) il est très intéressant et on ne s’ennuie pas du tout. Il y a beaucoup de références à l’histoire de l’amérique des année 30-40 à nos jours et en particulier tout ce qui est lié aux droits civiques des noirs. Bon, parfois on ne comprend pas toutes les allusions et il y a quelques difficutlés aussi à comprendre l’accent des noirs du sud, mais c’est un bon film que je recommande.

ça m’a fait bien plaisir de sortir seule avec Jolie-Fleur (ce que nous faison de temps en temps) et nous en avons bein profité. Surtout que dès le lendemain elle a chopé la crève (tout le lycée est malade) en battant cette fois-ci un record; le médecin lui a diagnositqué : une angine bactérienne, une rhyno-pharyngite ET une bronchite asthmatiforme. Le médecin lui a même filé des masques pour ne pas contaminer son entourage… Après trois jours d’antibiotiques à dose de cheval, de cortisone, de ventoline, de paracétamol toutes les 6 heures, Jolie-Fleur a lentement refait surface … et doit maintenant rattrapper une semaine de cours…

Bon courage Jolie-Fleur !

 

 

Manu (et nous) chez Vladimir 8 juillet, 2013

Classé dans : On sort — lavieavec @ 11:07

   Manu (et nous) chez Vladimir dans On sort cosma-web

 

Hier soir nous sommes allés voir un super Concert dans le cadre enchanteur de la citée de Carcassonne; Il s’agissait des meilleures musiques de film de Vladimir Cosma.

Tout d’abord, on est allé se manger un Cassoulet géant sur la petite place sous les platanes. GRAVE erreur ! Sous les parasols du restaurant il devait faire au moins 38°C. et, après le Cassoulet, j’ai cru qu’on allait défaillir. J’ai rarement eu aussi chaud de ma vie !Nous nous sommes donc extirpés de cette place surchauffée pour rejoindre nos sièges dans le théâtre en plein air dressé sur les contreforts du château. C’est là que nous nous sommes rendus-compte que les pierres ancestrales chauffées à blanc toute la journée, exhalaient elles aussi une chaleur étouffante.

Cependant, rien n’a pu gâcher le magnifique spectacle auquel nous avons assisté : pas moins de 60 musiciens et des musiques magnifiques qui restent en tête toute la soirée. C’est là que je me suis rendu compte qu’il faut être vraiment un génie de la musique pour être capable de composer pour autant d’instruments de musique à la fois. En plus de l’orchestre philarmonique du 7ème art, d’autres musiciens ce sont joints au concert : un prodige du violon de St Petersburg qui est venu interpréter le solo de  »La 7ème cible », un spécialiste de l’harmonica diatonique, un roumain génial virtuose du cymbalum (un instrument très beau, très ancien et très bizarre). Bref, c’était magnifique. Ils ont joué tous les morceaux les plus connus : la Boum, la Chèvre, Rabbi Jacob bien sûr, l’Aile ou la Cuisse etc… Tout le monde fredonnait, applaudissait, battait la mesure. En plus le maestro, était très accessible, émaillant les interprétations d’anecdotes et de détails, valorisant ses musiciens. Très chouette et pas prise de tête comme certains concerts classiques.

Côté peoples, nous avons eu Nolwen Leroy (très jolie robe) qui nous a chanté la Boum 2 et l’Amour en héritage. Apparition aussi de Richard Sanderson, l’interprète historique de la chanson de la boum1. Très étonnant puisqu’en trente ans il n’a absolument pas changé de voix et chante exactement dans le même ton. On s’y croirait ! Apparition aussi du Vincent Péraud, qui faisait la présentation de tout ce beau monde.

Un people qu’il n’a pas présenté, c’est celui qui se trouvait juste 2 rangs devant nous… J’aurais pu essayer de vous faire deviner, mais c’est vraiment trop facile… Nous étions donc juste derrière Emanuel Valls. je ne sais pas ce qu’on a, mais dès qu’on sort, on attire les ministres. Souvenez-vous déjà à Vezelay, on avait croisé le ministre de la culture de l’époque Frédéric Miterrand.

Manu était donc là, souriant, détendu. Moi, je croyais qu’en cette période de crise extrême dont on nous rebat les oreilles, tous nos ministres étaient inquiets, stressés, angoissés par l’état de la France. Que néni ! Dormez tranquille, braves gens, si notre ministre de l’intérieur est si cool, c’est que notre situation ne doit pas être si catastrophique que cela. En tout cas, quand il a eu soif (oui il faisait TRES chaud) deux sbires sont allés lui dégoter une petite bouteille d’eau bien fraîche (z’auraient pas pu m’en prendre une en rab !).

A une heure du matin, il faisait encore 25°C. Comme on avait un peu de route à faire pour rentrer dormir, nous avons zappé la séance de dédicaces (pourtant très accessible) ainsi que le vin d’honneur qui nous était offert (Snif !!  J’aurais adoré boire une petite coupette de Blanquette de Limoux pour laquelle j’ai une passion démesurée).

Alors séance de rattrapage : il y a encore trois dates pour le concert de Vladimir Cosma et son orchestre, je vous le conseille : le  17 juillet à Marseille, le 18  à Juan les Pins et le 20 juillet à la Grande-Motte. Ne les ratez pas et régalez vous !

.

Et qui sait, en plus de passer une super soirée, vous ferez peut-être vous aussi des rencontres ?

 

 

Andalousie 14 mai, 2013

Classé dans : On sort — lavieavec @ 19:06

Petit retour sur nos vacances de printemps Andalouses :

- 3 jours merveilleux à Séville où il y a une belle chose à voir à chaque coin de rue (coup de coeur spécial pour la Maccarena) et où nous avons eu un temps spendide entre 28 et 30 °C

- 2 jours à Cordoue encore plus beau que Séville et où nous avons fabuleusement bien mangé.

- 3 jours à Grenade sous une pluie battante (et même de la grêle pour la visite de l’Alambra) et un froid glacial.

 

Andalousie dans On sort IMG_4380   IMG_4568 dans On sort  IMG_4750   IMG_5021

 

Et vous vous avez fait quoi pendant les vacances ?

 

 

stars 80 4 novembre, 2012

Classé dans : On sort — lavieavec @ 8:39

stars 80 dans On sort STARS-80-FILM-e1346252637117

N’ayant trouvé aucune salle qui jouait encore « Les saveurs du palais » nous nous sommes rabattus de façon impromptue sur « Stars 80″, avec les enfants cette fois-ci. Il a d’abord fallu braver une petite pluie fine qui avait rameuté 10.000 personnes au cinéma un samedi à 19h, affronter un parking bondé où il restait zéro place (Mon-Grand-Amour a dû se garer en bordure, dans la gadoue où nous avons faillis rester embourbés) et ensuite quand nous sommes parvenus au guichet, il ne restait qu’une dizaine de place dans la salle, nous étions donc placés au tout premier rang.

Bref, petit combat pour aller voir ce film dont les critiques que j’avais pu lire, étaient disons-le, franchement mauvaise. Et bien, bonne surprise au final ! Nous avons passé un très agréable moment. L’idée du film est sympa, l’histoire est drôle, bien jouée et on revoit avec plaisir les chanteurs d’il y a 30 ans. Bon y’a bien un peu de mou dans le scénario dans la dernière partie, mais c’est compensé par tous les tubes de l’époque et les « vedettes » qui font de l’auto-dérision et qui ne se prennent pas au sérieux. Je pense que ce film va bien marcher, pour preuve, c’est la première fois de ma vie que je vois la salle entière applaudir à la fin du film ! Et une mention spéciale à la dame assise à côté de moi et qui reprenait PAR COEUR (!) tous les tubes de l’époque.

Nous avons donc à nouveau (et pour la troisième fois de la semaine) été propulsés pendant deux heures dans les années 80, jusqu’à ce qu’à la sortie nous arrivions dans le hall du Multiplexe où 15 CRS étaient en faction pour assurer une sortie « paisible » du cinéma…

.

Et ça c’est une réelle différence avec nos sorties ciné des années 80…

 

 

Camille redouble 31 octobre, 2012

Classé dans : On sort — lavieavec @ 18:51

      Camille redouble dans On sort affiche-camille-redouble

Alors ça c’est rigolo : comme un écho au film d’hier, nous avons retrouvé dans « Camille redouble » la reconstitution des années 80, encore Denis Poldalydès et même une chanson de Barbara (il y en avait une aussi à la fin du « Vent dans mes mollets » !). C’est drôle non ? « Camille redouble » ça m’a fait un peu l’impression d’être dans la suite « Du vent dans mes mollets ».

Pourquoi cette obsession des années 80 en ce moment ? (au fait, c’est vrai il y a aussi « Stars 80″ qui est sorti la semaine dernière !). Mon-Grand-Amour a une explication : « ça y est les cinéastes ont 40 ans !  » me dit-il (et sous-entendu, ils revivent leur enfance/adolescence)

Mon-Grand-Amour a préféré cette Camille là; c’est vrai que le côté « retour dans le passé » est assez bien réussi ce qui est plutôt rare pour le mentionner. Exception faite selon moi de Samir Guesmi qui joue le rôle d’Erick (?) et qui, à mon avis, n’est pas très bon.

Question intemporelle du film : si on pouvait retourner dans notre passé en sachant tout ce qui allait arriver, que ferait-on ? Est-ce qu’on revivrait tout pareil ou alors est-ce qu’on essayerait de réparer nos « erreurs », de choisir une autre voix ?

Pour moi, l’idée forte du film c’est quand même qu’il faut profiter de chaque instant car justement on ne peut pas retourner dans le passé pour les revivre…

.

Prochain projet (challenge ? ) voir « Les saveurs du Palais » s’il passe encore quelque part !

 

 

Du vent dans mes mollets 30 octobre, 2012

Classé dans : On sort — lavieavec @ 11:36

   Du vent dans mes mollets dans On sort 560_208985

Profitant de ces quelques jours de repos bien mérités,  j’ai entrepris de voir au cinéma les films que j’avais repérés depuis la rentrée des classes et qu’on n’avait pas du tout eu le temps de voir !

1er de la liste (il a fallu le mériter car il ne passait plus chez nous, on a donc dû faire 50 bornes pour aller le voir dans une petite salle de village !) « Du vent dans mes mollets ».

Un film tendre et rafraîchissant avec des acteurs que Mon-Grand-Amour aime bien d’habitude (Agnès Jaoui, Denis Podalydès, Isabella Rossellini…) qui vaut surtout par la formidable reconstitution de la vie des années 80. Avec toutefois quelques petits anachronismes rigolos à repérer.  Je ne sais pas si vous allez encore trouver une salle qui passe ce film, mais si un jour vous tombez dessus, vous passerez un bon moment.

Les enfants, avec leurs cousins, vont quant à eux traîner leur Papi et leur Mamie pour voir Asterix 4. Quant à nous, nous nous préparons pour la dernière ultime séance de « Camille redouble ». Je vous raconterai demain.

.

Et vous, vous êtes allés voir quoi ces derniers temps ?

 

 

De sortie 21 octobre, 2012

Classé dans : On sort — lavieavec @ 17:09

Samedi, Jolie-Fleur et moi étions de sortie en ville et (cela n’était pas prévu) nous avons dû reprendre le fameux bus au milieu d’un joyeux groupe de retraités déchainés *.
Nous avons fait plusieurs jolies rencontres :
Tout d’abord pas moins de 7  roux croisés en moins d’une heure ce qui est assez rare.
Ensuite, sortant d’un hotel de luxe, un coupe de touristes nippons habillés « comme là-bas » (malgré les baskets Nike – mais c’est sans doute la mode au pays du soleil levant !).

   De sortie dans On sort Image000012 

Enfin, sur le périph’ une calèche à l’ancienne, dans une situation assez périlleuse (pauvre cheval !)

.Image000014 dans On sort
Et vous, vous avez fait de jolies rencontres ces derniers temps ?

PS : Les retraités en question riaient, se parlaient fort d’un bout à l’autre du bus, frappaient sur les vitres, interpellaient les passants, chambraient le chauffeur etc… Bref, si ça avait été des jeunes, on les aurait certainement traités de voyous…

 

12345...8
 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison