La vie avec

Ce que j’aime et ce que je n’aime pas. Ceux que j’aime mais pas ceux que je n’aime pas

 

TALALGIE 21 septembre, 2014

Classé dans : Je déteste !,Zarbi — lavieavec @ 7:32

   TALALGIE dans Je déteste ! talon-inflamm-150x130

Les 7 heures d’entrainements de rugby par semaine ont eu raison du talon gauche de Fiston.

En effet, mercredi son talon s’est mis à gonfler, devenir rouge : impossible de mettre le pied par terre.

Et re-belotte : médecin, radiologie, échographie (!), re-médecin et résultats :

Dr Nassère est rassuré : il ne s’agit pas d’une épine calcanéenne ni d’un épenchement de liquide blablabla … mais bien d’une talalgie. Apparemment une inflammation du talon due à des causes mécaniques : peut-être les crampons trop neufs (?) trop durs (?). Bref, anti-inflammatoires, béquilles et 15 jours sans poser le talon par terre.

Nous voilà bien !

 

 

la vengeance du maquereau 20 septembre, 2014

Classé dans : Fou-dingue,Incroyable mais vrai ! — lavieavec @ 8:17

  la vengeance du maquereau dans Fou-dingue maquereau

Il y a quelques temps, Jolie-Fleur a passé l’après-midi aux urgences pour se faire retirer de la gorge une arrête de maquereau. Deux hôpitaux, trois services différents et 4 médecins ont été nécessaires à l’opération.

 2 hôpitaux, car les urgences de la clinique la plus proche de chez nous ne disposaient pas d’un ORL à ce moment ; il a donc fallu aller au CHU.

Trois services différents, car elle est passé des urgences, aux urgences pédiatriques (15 ans, 11 mois et 360 jours…donc < 16 ans vous conduisent tout droit chez les enfants). Jolie-Fleur s’est donc retrouvée sur un brancard « Dora l’Exploratrice » beaucoup trop petit pour elle. De là elle a été transférée dans le troisième service (en ORL donc)  où 4 médecins (de l’interne au chirurgien ORL en passant par le chef de clinique) ont été nécessaires pour repérer l’intrus puis le lui retirer. Le chirurgien a dit qu’il n’avait JAMAIS vu un truc pareil. C’était une espèce d’arrête en forme de Y, qui n’était pas plantée dans la gorge mais plutôt collée contre la paroi et qui se déplaçait quand Jolie-Fleur déglutissait. Un calvaire pour la repérer. Et la retirer. Bref, je vous passe les détails… La pauvre Jolie-Fleur a souffert le martyre surtout pour « avaler » la caméra par le nez. !

Du coup, elle a maintenant une certaine aversion pour le poisson, surtout quand il faut le dépiauter.

Hier soir j’étais donc dubitative devant la tranche d’espadon ramenée par Mon-Grand-Amour. Comment la cuisiner, comment la présenter ?

J’ai improvisé une fantastique magique recette, qui a fait passer le poisson : il n’en n’est pas resté une miette !!! Et c’est tellement bon et ça présente bien, qu’on peut aussi préparer cette recette pour un beau repas d’invités.

Terrine d’Espadon (ou tout autre poisson ça doit marcher aussi)

(Pour l’équivalent d’une tranche d’espadon)

-          Allumer le four T° 180°C

-          Découper la tranche d’espadon et la passer au mixer pour en faire des grosses miettes (pas trop mixé surtout)

-          Hacher très fin (ou mixer) un demi oignon

-          Dans un saladier :

  • Casser 4 œufs
  • Battre avec 2 cuillères à soupe de moutarde douce (SAVORA ou moutarde IKEA)
  • 2 cuillères à soupe de concentré de tomates
  • 2 cuillères de câpres
  • 2 cuillères de crème (allégée c’est très bien)
  • 2 cuillères à soupe de jus de citron
  • Sel, poivre
  • On peut rajouter deux cuillères à soupe d’aneth ciselé (ou persil), c’est très bon

-          Ajouter alors dans le saladier l’oignon et l’espadon, remuer avec précautions

-          Chemiser un moule à cake avec du papier sulfurisé

-          Verser la préparation dans le moule

-          Faire cuire 40 minutes au four au bain marie (ou pas, à mon avis sans bain marie ça peut très bien marcher aussi… A tester !)

Très bon, très fin, peut se déguster chaud, tiède ou froid avec une petite sauce tomate. MIAM !

 

 

La rentrée (13ème édition) 8 septembre, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 16:11

 

La rentrée (13ème édition) dans Collège-Lycée 13

 

ça fait longtemps que je n’ai pas écrit, en même temps , j’ai l’impression d’écrire toujours les mêmes choses… Surtout les années où les enfants ne changent pas d’établissement.

Alors en cette nouvelle rentrée : toujours les listes de fourniture démentielles (voir les années précédentes avec la prof de gym qui MESURE l’épaisseur des semelles des baskets, les dingues des protèges cahiers etc…etc…je ne vous refais pas le topo). Avec mes longues années d’expérience,  j’ai réduit le stress et les dépenses au minimum en réutilisant tout le matos possible des années passées (et SURTOUT en levant le pied sur les exigences débiles). Et du coup j’ai dépensé pour mes DEUX enfants 61,90 € en tout et pour tout. Et j’ai même pu acheter -luxe suprême- deux boites des feutres de couleur à pointe super fine dont les enfants rêvaient. Et c’est là que je réalise que je suis très très loin des 400 € par enfants de  prime de rentrée…

Bref, Fiston est entré en 4ème et Jolie-Fleur en 1ère S. Je n’arrive pas trop à savoir ce que pense Fiston de sa classe. Il me dit que c’est les mêmes copains que l’an dernier mais qu’il y a des nouveaux et d’autres qui ont changé de classe (assez incompréhensible pour moi). Il me dit aussi qu’il s’est mis tout seul devant pour ne pas être tenté de bavarder (je suis dubitative et je connais sa capacité à se mouvoir sur 360° pour trouver quelqu’un avec qui blablater) . Concernant les profs, comme il les a à peu près tous eu… on en connait un paquet sauf les nouveaux et les remplaçants des profs absents (oui comme chaque année la rentrée nous rapporte son lot de profs absents : 3 mois pour la prof d’anglais par exemple dont la remplaçante n’est pas encore arrivée ce qui fait que Fiston n’a toujours pas eu un seul cours d’anglais… et on attend toujours… quand je vous dit que rien ne change). Dans les nouveautés aussi, il y a un certain Bassouari. Pourquoi le nom de cet élève est-il parvenu jusqu’à nous ? Et bien, à la cantine, lorsque quelqu’un fait tomber son verre il est de coutume que tout le monde se mette à beugler (bien connu). Bassouari a institué une nouvelle coutume qui lui est propre : lorsqu’un verre tombe et se casse, il se met debout sur sa chaise, prend sa petite cuillère comme un micro et chante à tue tête une chanson (et il a apparemment un beau brin de voix) ce qui fait hurler de rire Fiston (et les copains of course) ambiance ! Il y a aussi une nouvelle prof de SVT qui a une drôle de particularité : elle ne prononce pas les « L ». Quoi ? Dis-je étonnée, elle ne prononce pas les « L » ? Non, elle dit « GNEU » à la place, me répond Fiston. Par exemple elle ne dit pas un « foulard » mais « un « fougnard ». Du coup ce matin ça a donné à peu près ça : « pose ton fougnard et prend gna correction« . Là aussi Fiston est mort de rire et je pense bien que ses bonnes résolutions de ne pas être collé au 1er trimestre vont faire long  feu… Du côté de l’emploi du temps, il est pas mal loti, puisqu’il sort assez souvent à 15h30 au pire à 16h30 ce qui va lui permettre de bien faire ses devoirs avant les 4 séances hebdomadaires d’entrainement de rugby. Oui vous avez bien lu, l’école de rugby est tombée sur la tête et  a institué QUATRE séances d »entrainement (à Tataouïne en plus… nous recherchons donc vigoureusement covoiturage avec d’autres parents, mais ce n’est pas facile). Donc 7 heures de rugby par semaine, sans compter les matchs…Nous verrons bien si nous tenons le rythme… pour Fiston il n’y a aucun doute.

Jolie-Fleur quant à elle a aussi un super emploi du temps. Elle n’a pas cours DU TOUT le lundi aprem ce qui est parfait puisqu’elle vient de décrocher le job tant convoité de baby-sitter officielle des petits voisisns, tous les lundis soirs de 17h à 21h (elle va se faire une petite fortune avec en prime le vendredi une fois pas mois jusqu’à minuit). Elle qui se demandait si elle allait arriver à faire ses devoirs le lundi soir,  elle va donc avoir tout l’aprem pour cela, et elle va même réussir à caser sa leçon de piano le lundi aussi. Revers de la médaille, elle a NEUF heures de cours le jeudi (8h-12h/13h-18h) et huit heures le mardi, et elle finit le vendredi soir par 4h de TP de 14hà 18h (SVT+Physique). Elle aussi a un prof absent (physique) qui n’a toujours pas de remplaçant… en 1ère S ça promet.

Notre nouvelle petite organisation se met en route cahin-caha… Nous espérons qu’il en est de même pour vous.

Encore une fois : BONNE RENTREE !

 

 

 

Mouna de Pâques 19 avril, 2014

Classé dans : Fou-dingue — lavieavec @ 9:48

Une remise à l’honneur de saison.

Aller ! Faut que j’aille m’y mettre !

    Mouna de Pâques dans Fou-dingue 

Chez nous, la tradition de Pâques c’est ça.

Recette de la Mouna de Pâques :

Alors il vous faut 500g de farine spéciale brioche (en supermarché) et un sachet de levure de boulangerie. 

  • Casser 3 oeufs dans un verre doseur
  • Ajouter 2 cs de pastis et 2 cs de rhum
  • ajouter le lait jusqu’à 300 ml
  • Mettre de tout dans la machine à pain, ou dans un saladier
  • Ajouter 500g de farine, 60g de sucre, 120 g de beurre en petits morceaux, 1 cc de sel et le sachet de levure
  • Râper à la râpe à gros trous (si possible) le zeste de trois oranges non traitées (sinon mettre 3cc d’extrait d’orange)
  • Démarrer la machine à pain, programme « pâte ». Si vous n’avez pas de machine à pain, c’est le moment de pétrir à la main comme un malade, le plus longtemps possible et ensuite de laisser reposer une heure.
  • Lorsque le programme « pâte » est fini (ou après l’heure de repos) reprenez votre pâte, divisez la en deux, et façonnez deux belles miches que vous mettez à nouveau à reposer pendant une heure.
  • Allumer le four thermostat 180 °C
  • Après le deuxième repos, badigeonner les Mounas de jaune d’oeuf, faire une incision en forme de croix avec une lame fine, saupoudrer de sucre en grain et de graines d’anis.
  • Faire cuire 20 à 25 minutes. Attention, si les Mounas colorent trop, baissez la température et recouvrez d’un papier d’alu.

.

Allez, Joyeuses Pâques !!!

 

 

Je suis fan 17 avril, 2014

Classé dans : On réfléchit — lavieavec @ 6:38

Je suis fan dans On réfléchit 8966338

Le dernier devoir sur table de Français de Jolie-Fleur consistait à écrire une lettre à l’un des personnages  du roman : « La mort du roi Tsongor » (de Laurent Gaudé, Prix Goncourt des Lycéens). Jolie-Fleur choisi d’écrire à la fille du roi :

Samilia,

Il y a bien longtemps que tu es partie. Que tu as quitté une citée meurtrie par la guerre et la haine. Le monde a changé; le monde t’a oubliée. Dans cette guerre, ta vie a été sacrifiée. Je t’admire car toi seule a eu le courage de renoncer. De renoncer à lutter contre ton propre sans, le sang des Tsongor.

Tu es partie avec pour seul bagage le voile noir du deuil. Tu es restée fidèle à ton père durant toutes ces années alors qu’une guerre à tes pieds faisait rage et détruisait sa famille, sa cité. Le roi Tsongor aussi s’est sacrifié. Mais cette lettre ne lui est pas destinée.

Malgré tout cela, je te hais. Je te hais pour avoir engagé cette guerre. Pour avoir détruit la cité de ton père. Pour avoir déchiré ta propre famille ! Bien-sûr nous savons que tu ne le souhaitais pas, que tu aurais voulu l’éviter. Mais cette guerre a été déclenchée pour toi et à cause de toi. Et pour avoir détruit tant d’hommes, tant de familles et tant de beauté,  je te hais.

Sais-tu que ton frère a bâti un palais pour toi ? Qu’il cherche à te retrouver ?

Cherche-le à ton tour et reconstruisez ensemble vos vies.

Malgré toute la haine que j’ai pour toi, je t’admire Samilia et je te souhaite de te reconstruire.

Jolie-fleur

 

 

 

 

Avis de Mistral 16 avril, 2014

Classé dans : On sort — lavieavec @ 18:35

Avis de Mistral dans On sort

Samedi dernier, les enfants voulaient inviter leurs copains au cinéma puis camper dans le salon. Nous voilà donc réquisitionnés pour amener toute la petite troupe à la séance de 20h. Les uns pour voir « Divergente » les autres  « Noé ». Et nous, pour patienter, nous avons pris des places pour le film qui était à peu près à la même heure : « Avis de Mistral » avec Jean Reno .

Alors, comment dire… Si à la lecture du titre vous n’avez pas compris que le film se passe dans le SUD, et bien, dès la première scène, plus de doute possible : « Ô Magalie ! Tu viens boire aveque nous un passeutisseu ! » avec un mauvais accent exagéré (style l’accent des parisiens qui ne savent pas prendre l’accent du sud). Et les clichés s’enchaînent ainsi à longueur de film : dans le sud c’est bien connu les téléphones portables des parisiens ne passent pas, et le wifi est inconnu. Alors on s’ennuie, du coup on mange tôt le soir (c’est sûr, sorti de Paris, y’a rien à faire) et donc logiquement, le matin on se lève avec les poules. Ah ! et le manger est TOUJOURS à l’ail (horreur des parisiens quand ils s’en rendent compte !). Bien sûr,  on joue à la pétanque  (TOUT LE TEMPS) et on va voir l’OM. Et il fait chaud ! Il fait chaud-il fait chaud-il fait chaud, répètent les parisiens en boucle. Pour bien montrer que le Mistral souffle tout le temps (ils ont vraiment dû investir dans des ventilateurs géants) il y a sans cesse des plans sur la lessive étendue à l’ancienne devant les champs (d’oliviers bien-sûr). N’oublions pas qu’il y a des moustiques, et des courses de taureaux et la Camargue (au pied du Ventoux… on n’est pas à une incongruité près). Et enfin quand ils font le tour du Ventoux à vélo, forcément ils rencontrent … Michel Drucker (Râââ achevez-moi). Ajoutez à cela un scénario d’une faiblesse à la limite de l’ennui (parfois dépassé) et des acteurs qui jouent mal (désolé Jean Reno)… Aucune histoire, aucune accroche. Un enchaînement de banalité. A la limite ça aurait pu faire une série télévisée française du jeudi soir (50 minutes par épisode) dans le style du machin au camping… mais guère plus.

Et quand je vois le prochain film français  qu’on nous vante partout (sorti aujourd’hui) « Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu », je crains là aussi l’amas de cliché (le couple catho-coincé-cul-béni, raciste et antisémite). Du coup, avec Jolie-Fleur on s’est regardé « La Vérité » de Clouzot, et là c’est VRAIMENT autre chose ! Et le film n’a même pas mal vieilli…

A quand un nouveau bon film français ?

 

 

C’est Carnaval ! 9 avril, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 17:39

Mardi, le lycée Ferdinand Bonheur organisait un grand carnaval avec défilé et tout et tout. Jolie-Fleur était aux anges ! Elle s’est déguisée en hippie 1968 : grande jupe longue, couronne de fleur dans les cheveux, petites lunettes rondes et… joint à la bouche toute la journée (élément du déguisement dont elle s’était bien passé de me parler…). Les photos de ses copains sont superbes ! Quelle imagination ! Il y avait toute une bande de télétubbies (les 4 !), un Obélix, deux 118-218, Mario et Luiggi (trop bien faits), des travelos (plein !), huit minions, des écossais, un sumo, des pom-pom girls, des flics, des militaires, un homard (génial). Une mention spéciale pour Simon de la classe de Jolie-Fleur qui était déguisé en … pot de Nutella. Très très bien fait, avec l’étiquette, le code barre, le couvercle etc… par contre, le pauvre Simon ne pouvait pas s’assoir, alors en cours, il était obligé de poser « le pot » sur la chaise à coté de lui. C’est finalement une classe de Terminale qui a gagné le concours du meilleur déguisement par équipe. TOUTE la classe était déguisée en Tetris et avec la musique, ils faisaient une chorégraphie où ils s’emboitaient tous. Trop génial !

Les profs aussi étaient déguisés. La prof d’Histoire (qui était en cycliste) a raté le défilé. « C’est dommage, Madame, que vous ne soyez pas venue voir le défilé ! » se désolent les élèves. « C’est juste au moment où je suis partie pisser » répond, très classe, Mme Prof d’Histoire…

 

 

Rugby

Classé dans : faut vraiment avoir rien à dire — lavieavec @ 6:46

Rugby dans faut vraiment avoir rien à dire jouer_plaisir

Cela fait maintenant 5 ans que Fiston est inscrit à l’école de Rugby. Cette année, les entraîneurs lui ont proposé d’intégrer l’équipe N°1 du Club et de participer ainsi à des matchs dans tout le  Grand Sud. A ma grande surprise, Fiston a refusé, préférant rester dans l’équipe N°2 qui ne fait que des tournois locaux. Il n’a pas envie -nous dit il- de passer ses week-ends à faire des centaines de kilomètres pour parfois n’être que remplaçant. Il préfère être dans les « bons » de l’équipe 2. Nous lui laissons donc  faire son choix.

Cependant, lors du dernier entraînement, Mon-Grand-Amour prend des nouvelles des résultats de l’équipe 1 auprès du papa de Stéphane. Le dernier déplacement s’est mal passé. Le Grand Paul (qui à 11 ans en paraissait déjà 15…) et qui est un des maillons forts de l’équipe, a été vachement blessé à Narbonne par un vilain geste lors d’un placage. L’arbitre n’a rien sanctionné, mais le Grand Paul ne rejouera sans doute pas d’ici la fin de la saison (et moi, dans mon fort intérieur, je me dit qu’heureusement Fiston a refusé d’intégrer cette équipe dangereuse…). Mais ce n’est pas tout : un perfide Narbonnais lors du « serrage des mains » à la fin du match a soufflé dans l’oreille de Stéphane que c’était une équipe de PD… et ça, c’est pas du tout le genre de chose qui plait à Stéphane… qui lui a mis directement « un pain » (dixit le papa). S’en est suivi une bagarre générale sur le terrain. Une fois la bagarre terminée, les Narbonnais ont encore fait quelques vilains gestes à l’adresse des papas dans les tribunes qui huaient… J’imagine d’ici le tableau…

Bientôt toutes les équipes partiront pour un tournoi international en Italie. Gageons que les italiens sont un peu plus fair-play…Moi qui croyait que c’était une sport de gentlemen…

 

 

Vérité historique 26 mars, 2014

Classé dans : faut vraiment avoir rien à dire — lavieavec @ 10:51

Afin de rétablir la vérité historique, Fiston me demande de vous préciser que le poteau sur la ligne d’arrivée était carré (ce qui fait, semble-t-il, encore plus mal).

Par ailleurs il m’indique que Fadel se prénomme en fait FADELDIN qu’il faut prononcer :  »Fadel-dîne » et non pas « Fadel-daim » comme le font les profs.

Et tant, qu’on est dans les prénoms, Jolie-Fleur m’indique qu’en troisième, Farès était surnommé « Farès-les fesses » (on se demande vraiment pourquoi….)

 

 

Le meilleur Kébab du monde 25 mars, 2014

Classé dans : Collège-Lycée — lavieavec @ 7:40

Le meilleur Kébab du monde dans Collège-Lycée 7908-3final-800

Hier soir, à table, Fiston nous raconte les faits marquants de sa journée au collège :

-       Rô-la-la ! Fadel a pris un rapport pendant la sortie médiévale… Qu’est-ce qu’on a rigolé !

-       Et pourquoi l’ami Fadel a-t-il eu un « rapport » pendant la sortie médiévale ?

-       A cause du kébab !

 Alors là, arrêt sur image, j’essaie de réfléchir et de rapprocher ces deux mots « Kebab » et « sortie médiévale » et je ne vois pas du tout le rapport. Du coup j’encourage Fiston à continuer ses explications :

- On était dans une rue toute pourrite avec la prof de Français et celle d’Histoire, il parait que c’est la seule rue médiévale de la ville, quand tout à coup Fadel a reconnu cette rue et nous a montré du doigt la cahute d’un vendeur de Kebab –« Hé les gars ! Regardez ! Je connais ici : c’est le meilleur Kébab du monde !! ». La prof, qui montrait une arche, n’a pas remarqué Fadel qui commence à discuter avec le vendeur : « Salut Ababou ! Comment ça va chef ! » et il commence à commander « un Grec » avec des tonnes de frites. On avait tous les boules parce qu’on avait drôlement envie de le goûter son sandwich. C’est là que la prof a arrêté de regarder les arches et les voûtes et qu’elle a vu « le Grec ». Elle a piqué une cirse en pleine rue, elle a dit qu’elle allait faire un rapport sur Fadel et elle lui a pris le Kebab. Après on a tous repris le bus et le Kébab il a commencé à couler partout. La prof elle en avait plein les mains, c’était hyper gras ! Et ça sentait vraiment-vraiment fort le mouton dans tout le bus. C’est là que Kelly, qui était assise devant avec la prof, a commencé à avoir mal au cœur. Alors la prof a fait passer le sandwich derrière elle, et du coup on a tous pu goûter un petit bout du Kébab… sauf les derniers qui n’en avaient plus, alors ils ont reniflé l’odeur dans le sac… Tu aurais vu le souk dans ce bus ! Fadel il va certainement se prendre un rapport carabiné et la veille du Conseil de Classe en plus ! Mais tu sais , Maman, Fadel il avait raison, c’était vraiment le meilleur Kebab que j’ai jamais goûté ! Tu crois qu’on pourra y retourner dans cette rue médiévale ?

 

12345...80
 
 

petit toulousain |
La Belle Verte |
TiTe MiSs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | manutea
| FCPE Saint-Girons
| construction de notre maison